Nos ateliers parisiens restent facilement accessibles pendant toute la durée des JO Paris 2024
Voir tous nos cours à Paris

#1 | ADELINE GLIBOTA

Adeline cumule les casquettes, d’abord journaliste dans les plus grands magazines food comme « Le Chef Magazine » ou « Fou de pâtisserie », puis entrepreneure et fondatrice de Mimosa Bakery Paris. C’est en 2020 qu’elle crée Girls in Food, un podcast engagé qui met en lumière des femmes de toutes sortes qui font la gastronomie : des Cheffes, des maraîchères, des poissonnières…

Sa volonté ? Partager l’envers du décor mais surtout défendre la voix des femmes dans les métiers de bouche, aussi différentes soient elles, pour montrer qu’il n’existe pas qu’un profil type mais de multiple.

#2 | FANNY GIANSETTO

Diplômée en droit, passionnée de gastronomie et fervante militante pour le climat, Fanny est convaincue que l'éducation est un grand moteur d'engagement. C’est pour cela qu’en 2019, Elle cofonde le label Ecotable pour récompenser et valoriser les restaurants qui s’impliquent sur le plan écologique. Elle crée en même temps son podcast Sur Le Grill qui traite des thématiques sociales, économiques et environnementales de notre alimentation.

Sa mission ? Assurer la transition écologique et climatique du secteur de la restauration. 

#3 | ALVINA LEDRU-JOHANSSON

Ex-rédactrice en chef adjointe de My Little Paris et en possession d’un CAP cuisine qu’elle a passé chez Ferrandi, Alvina décide de lancer en avril 2019 Culs-de-Poule. Un nouveau media digital devenu un semestriel papier depuis peu avec lequel elle entend bien faire bouger les lignes. Son objectif valoriser le travail quotidien des femmes qui exercent un métier de bouche pour inspirer, motiver, donner de nouveaux modèles de réussite féminins dans un secteur majoritairement masculin. 

#4 | CHLOÉ CHARLES 

Les fans de l'émission Top Chef la reconnaîtront aisément. Cette ancienne candidate de la saison 12 s'est faite remarquer par sa personnalité audacieuse et ses convictions culinaires bien ancrées. Son crédo ? La cuisine ecoresponsable et bas carbone, elle en a même fait sa marque de fabrique. Après avoir dirigé le restaurant Fulgurances à Paris en 2015, Chloé se consacre désormais à former des restaurateurs à la pratique du zéro-déchet et à promouvoir une cuisine plus humaine. Son objectif est d'aider les chefs à identifier et réduire leurs pertes alimentaires, afin de limiter le gaspillage et de réaliser des économies en même temps. Dernièrement, Chloé a lancé Lago, un restaurant dédié aux événements privés situé à deux pas de nos ateliers de Bastille.

#5 | NADIA SAMMUT

Il y a quelques années de ça, Nadia fût atteinte de la maladie coeliaque, conséquence d’une intolérance au gluten et au lactose. Elle a su transformer cet obstacle en opportunité. Passionnée de cuisine et de chimie Nadia s’est alors mis en tête de révolutionner la gastronomie en inventant une cuisine garantie sans gluten, le tout en compagnie de sa mère Reine, une cheffe étoilée depuis 22 ans. Dans leur laboratoire, Nadia et sa mère expérimentent de nouvelles farines. Nadia a repris les rênes de l'Auberge La Fenière à Cadenet, où elle partage une cuisine sans gluten accessible et dénuée de toute prétention. Ce qui lui vaudra d'être la première cheffe étoilée sans gluten au monde. Dorénavant experte de cette cuisine, Nadia conseille également les chefs et artisans qui souhaitent explorer cette voie culinaire. Sa philosophie est de "libérer ses contraintes pour libérer sa créativité".

#6 | DONIA SOUAD AMAMRA

En 2017, Donia Souad Amamra a cofondé Meet My Mama, une start-up sociale qui utilise la cuisine comme moyen d'insertion pour une génération de femmes cheffes, réfugiées en France et des femmes issues de l'immigration, qui n'avaient auparavant pas osé se lancer dans l'entrepreneuriat. L'objectif est de surmonter de nombreux obstacles qui entravent leur parcours comme le manque de réseau, d'argent, la barrière de la langue, leur redonner confiance en elles, et leur garantir une place dans un secteur dominé par les hommes. 

#7 | ANNE-SOPHIE PIC

Anne-Sophie Pic est la plus grande cuisinière française. Cette Supercheffe cumule à elle seule 8 étoiles et se consacre à promouvoir la mixité en cuisine qu'elle considère comme "une source majeure de créativité". C'est l'unique cheffe française à employer actuellement 80% de femmes dans ses cuisines. C’est un véritable role model dans le secteur de la gastronomie.

#8 | ANTO COCAGNE

Egalement connue sous le nom de "Chef Anto", Anto Cocagne est une femme passionnée. Tout droit venue du Congo, elle n’a qu’un but en tête :  faire découvrir la cuisine africaine au plus grand nombre tout en éliminant les stéréotypes qui lui sont associés. Au cours des dernières années, elle a multiplié les projets, tels que des cours de cuisine, des conférences et la publication d'un livre de recettes, en se concentrant sur la pédagogie. Son objectif est de démocratiser la cuisine, les arts et la culture d’Afrique pour que cette gastronomie trouve enfin sa place en France. Grâce à l'engouement récent des Français pour les plats africains, Anto peut affirmer aujourd'hui que son combat porte ses fruits.


Pour voir ses prochains cours c'est parici !

#9 | LUCIE BASCH

C’est lors de sa première expérience professionnelle dans le secteur de l’agro-alimentaire que Lucie prend conscience de la nécessité de réduire ses déchets alimentaires. En 2016, elle se décide et se lance dans l’aventure entrepreneuriale. Elle cofonde Too Good To Go, une application permettant à chacun de réduire le gaspillage alimentaire à son échelle. L'application est une plateforme de mise en relation entre commerçants de bouche (petits commerçants, distributeurs...) et utilisateurs responsables. « Notre rôle est de faire bouger les lignes pour aller vers des pratiques plus vertes et plus durables »

#10 | ARIANNE GRUMBACH

Ariane Grumbach diététicienne « gourmande » anti régime défend la diversité corporelle. Elle est fermement opposée aux régimes et aux diktats de la minceur. Son credo : faire la paix avec la nourriture. Elle dénonce la dangerosité des régimes sur la santé et surtout combien manger en pleine conscience et avec plaisir peut s’apprendre. 

← Previous Next →